26 mars 2017

Les Salauds Gentilhommes - Scott Lynch

Besoin d'évasion ? Eh ben oui, des fois on a juste envie de partir en voyage, loin du mooonde et de ses turpituuudes... Dans ces moments-là, si on a un peu de chance, on tombe sur Un peu de fantasy pour le plaisirJe continue les récréations. J'avais besoin d'un machin addictif qui se lise facilement. Et de faire une petite pause polar. J'ai essayé Scott Lynch et Les salauds gentilshommes, le tome 1 : Les mensonges de Locke Lamora. Juste ce que je recherchais. Dans la belle ville de Camorr, comme dans beaucoup d'autres... [Lire la suite]

18 mars 2017

Sous le compost - Nicolas Maleski

Du vert, mais pas que. Généralement, les romans où le héros raconte à la première personne ses histoires de couple, je les repose très vite sur les rayonnages de la librairie. Eh ben là, non. En fait, si je te donne le pichte, tu vas dire "mouaif". Et tu aurais tort. Pichte : Franck et Gisèle sont des néo-ruraux installés dans un bled de montagne. Franck et Gisèle ont trois filles. Gisèle est véto, elle bosse beaucoup beaucoup et Franck est père au foyer, ce qui semble le combler. Il s'est mis au vélo avec ses deux potes de... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 mars 2017

Ce que la fiction peut nous dire du pouvoir     Est-ce que vous vous êtes déjà demandé comme moi, en découvrant dans un livre d'Histoire l'Ancien Régime avec ses aristocrates oisifs et dispendieux, ses monarques tout-puissants en perruques et bas de soie, ses prélats fornicateurs et intrigants, comment un tel système où tout de même 97% des gens grattaient la terre ou façonnaient dans l'atelier pour l'entretien de cette caste de parasites, vous êtes-vous demandé comme moi, donc, comment un tel régime avait pu perdurer... [Lire la suite]
15 mars 2017

Eh ouais...

Posté par Pedrozoreyo à 13:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 mai 2013

Deux Goncourts pour le Prix d'un.

  Précarité des empires, éternité de la littérature Et je grandiloque si je veux ! J'ai tourné en rond plusieurs jours après avoir terminé L'art français de la guerre, d'Alexis Jenni. Un roman superbe, puissant, ambitieux, une grande réussite. Celui-là, il fallait que j'en dise quelque chose, mais quoi ? Comment ? Bon, on en a énormément entendu parler, c'est le Goncourt 2011, il a eu droit à toute la publicité que lui vaut le prestigieux prix, amplement mérité pour autant que je puisse en juger. Et puis, je suis tombé,... [Lire la suite]
26 mars 2013

Aime-moi, Casanova - Antoine Chainas

Aime-moi, Casanova, Antoine Chainas, Gallimard, 2007. Vous avez demandé du glauque, ne quittez pas... Il est bon, Chainas. Dans son registre. Catégorie : "dans le sordide, j'irai le plus loin possible. Puis je ferai encore un pas ou deux." Casanova, c'est un de ses nombreux surnoms. En forme de gentil euphémisme, parce que le mec pense avec sa bite. Oui, je sais, tu vas me dire : comme tous les autres. Ben, là, tu te trompes. Lui, c'est un malade. Un vrai camé du zguègue. Et puis aussi, il pique des colères pas possibles. Le gars... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 12:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 mars 2013

Le vrai monde - Natsuo Kirino

Le vrai monde, Natsuo Kirino, trad. Vincent Delezoide, Seuil, 2010. Glaçant. Le Lombric. C'est le surnom charmant que Toshiko a donné à son voisin boutonneux. Les ados ont de ces délicatesses, au Japon aussi. Oui mais ce grand Lombric tout mou devient carrément intéressant le jour où il part en cavale après avoir massacré sa mère à coups de batte. A quel point faut-il qu'une société soit malade pour fabriquer des jeunes aussi froids, tordus, paumés ? Ce grand con de Lombric, pas même réellement conscient de son acte. Pas le genre... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 15:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 mars 2013

Broken - Karin Slaughter

Broken, Karin Slaughter, trad. Bernard Ferry, Grasset, 2013. Mouif... De Karin Slaughter, j'avais plutôt apprécié son précédent, Genesis. Du thriller classique, avec tout ce qu'il faut dedans. Là... Bof. Pas très emballé. Peut-être parce qu'enfiler deux thrillers de suite (eh oui, je lis peu en ce moment. J'ai mes raisons, non mais alors), ça fait ressortir les ficelles employées, qui sont, reconnaissons-le, un peu toujours les mêmes. Du coup, pour que ça prenne, il faut vraiment qu'il y ait un petit truc en plus : un style... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mars 2013

Ne réveillez pas le diable qui dort - John Verdon

Ne réveillez pas le diable qui dort, John Verdon, trad. P. Bonnet et S. Boulongne, Grasset, 2013. Mais un blog qui dort, si, vous pouvez. Bon bon bon, me revoilà. Comme Johnny, j'ai du mal à dire adieu pour toujours au succès, à la gloire et à tout ce qui va avec. Surtout quand les éditeurs me supplient à genoux de parler de leurs bouquins et surenchérissent dans les cadeaux extravagants destinés à se gagner mes bonnes grâces. Que voulez-vous... Alors, voici donc le dernier John Verdon, dont le N'ouvre pas les yeux m'avait déjà pas... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 15:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 juin 2012

La vie très privée de Mr Sim - Jonathan Coe

La vie très privée de Mr. Sim, Jonathan Coe, trad. Josée Kamoun, Gallimard, 2011. La vie de Maxwell Sim n'est qu'une succession de demi-échecs. Scolaires, professionnels, amoureux, amicaux... Sa femme l'a quitté depuis peu, et sa fille semble ne le regretter que modérément. Rien d'étonnant à ce qu'à l'approche de la cinquantaine il se trimbale une dépression rampante. Une tentative (ratée) de renouer avec un père peu aimant exilé en Australie est pourtant le début d'une série de hasards, de rencontres, qui vont donner un nouveau... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 11:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,