20 mai 2017

Station Eleven - Emily St John Mandel

Etre original ou ne pas être Alors c'est étrange... Je venais de finir le second tome de U4, série en quatre volumes classée "littérature jeunesse" (qui au passage vaut surtout pour le tome Stéphane, de Vincent Villeminot), qui met en scène une France ravagée par une épidémie mortelle de grippe ne laissant en vie que les ados entre 13 et 18 ans. Et puis je tombe sur Station Eleven, qui se passe dans un futur où 99,9% de la population a été décimée par une épidémie mortelle de grippe. Et COMME PAR HASARD, ça fait quinze jours que je... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 mai 2017

Seulement les morts - Markus Sakey

Bof bof bof Bon, déjà, le titre en Français est naze. C'est drôle d'ailleurs, après Parmi les vivants... Bon, passons. J'imagine qu'il faut trouver un truc accrocheur, comme pour un détachant ou un biscuit d'apéro. Alors évidemment, quant tu balances trois mots et qu'il y a "vivant" ou "mort" dedans, ça doit faire son petit effet. De Marcus Sakey, j'ai bien aimé sa série Les Brillants, nettement plus intéressante, et dont je parlerai quand j'aurai mis la main sur le troisième et dernier tome. Parce que là, avec son thriller... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 mai 2017

La Daronne - Hannelore Cayre

Du bon vieux Noir des familles Patience Portefeux (c'est son nom) a 53 ans et n'a pas eu une vie facile. Fille d'un truand à l'ancienne, elle a élevé seule ses deux filles après la mort stupide et tragique de son mari bien-aimé, en trimant comme une mule. Elle est interprète (au noir) pour la police et les tribunaux, parce qu'elle parle arabe. Aujourd'hui, sa mère est en fin de vie dans une maison de retraite qui lui coûte un bras, et la perspective de finir de la même façon ne la réjouit pas plus que ça. Mais quand on passe ses... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 mai 2017

Parmi les vivants - Charlotte Farison

Scotché ! Je suis tombé un peu par hasard sur ce bouquin. Auteure inconnue, titre pas terrible. Jolie couverture. J'attaque sans trop de conviction. Et là, bam ! D'abord le choc d'une écriture magnifique. Je sais, c'est toujours compliqué de qualifier le "style" d'un auteur (une fois que tu as dit "captivant", "acéré", "au cordeau", etc. tu n'as pas dit grand chose, finalement). Alors, pour que tu sentes un peu de quoi je parle, je vais te citer un petit passage qui dès le début du roman m'a posé là. A me dire : "Ah oui, quand... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 avril 2017

La Rage - Zygmunt Miloszewski

Le plombé polonais C'est bien, l'Europe. Pas la machine à fabriquer de la concurrence libre et non faussée que les Européens dégueulent dans un assez bel ensemble d'ailleurs. Non, l'Europe, ce "continent" composé d'une mosaïque de peuples et de cultures. Dont la richesse se traduit entre autres dans le polar. Plus personne (de fréquentable en tous cas) n'ignore les petites (et grosses) pépites du polar nordique (ou sinon, vous en trouverez quelques exemples dans ce blog ou, encore mieux, sur celui de J-M Laharrère : là). Eh ben il... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 avril 2017

Pukhtu - DOA

Le DOA dans l'engrenage d'une mécanique implacable   Allez, paf, on va pas tergiverser : Pukhtu est une oeuvre magistrale. Non seulement tu es incapable de laisser de côté bien longtemps chacun des deux gros pavés qui le composent (une fois pris dans la mécanique éprouvée d'une construction impeccable : sens du rythme, de la mise en scène de séquences d'action époustouflantes et ultra-réalistes, personnages romanesques à souhait, et j'en passe), mais en plus, tu en apprends plus sur le merdier afghan, le bordel des sociétés... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 mars 2017

Les Salauds Gentilhommes - Scott Lynch

Besoin d'évasion ? Eh ben oui, des fois on a juste envie de partir en voyage, loin du mooonde et de ses turpituuudes... Dans ces moments-là, si on a un peu de chance, on tombe sur Un peu de fantasy pour le plaisirJe continue les récréations. J'avais besoin d'un machin addictif qui se lise facilement. Et de faire une petite pause polar. J'ai essayé Scott Lynch et Les salauds gentilshommes, le tome 1 : Les mensonges de Locke Lamora. Juste ce que je recherchais. Dans la belle ville de Camorr, comme dans beaucoup d'autres... [Lire la suite]
18 mars 2017

Sous le compost - Nicolas Maleski

Du vert, mais pas que. Généralement, les romans où le héros raconte à la première personne ses histoires de couple, je les repose très vite sur les rayonnages de la librairie. Eh ben là, non. En fait, si je te donne le pichte, tu vas dire "mouaif". Et tu aurais tort. Pichte : Franck et Gisèle sont des néo-ruraux installés dans un bled de montagne. Franck et Gisèle ont trois filles. Gisèle est véto, elle bosse beaucoup beaucoup et Franck est père au foyer, ce qui semble le combler. Il s'est mis au vélo avec ses deux potes de... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 mai 2013

Deux Goncourts pour le Prix d'un.

  Précarité des empires, éternité de la littérature Et je grandiloque si je veux ! J'ai tourné en rond plusieurs jours après avoir terminé L'art français de la guerre, d'Alexis Jenni. Un roman superbe, puissant, ambitieux, une grande réussite. Celui-là, il fallait que j'en dise quelque chose, mais quoi ? Comment ? Bon, on en a énormément entendu parler, c'est le Goncourt 2011, il a eu droit à toute la publicité que lui vaut le prestigieux prix, amplement mérité pour autant que je puisse en juger. Et puis, je suis tombé,... [Lire la suite]
04 juin 2012

La vie très privée de Mr Sim - Jonathan Coe

La vie très privée de Mr. Sim, Jonathan Coe, trad. Josée Kamoun, Gallimard, 2011. La vie de Maxwell Sim n'est qu'une succession de demi-échecs. Scolaires, professionnels, amoureux, amicaux... Sa femme l'a quitté depuis peu, et sa fille semble ne le regretter que modérément. Rien d'étonnant à ce qu'à l'approche de la cinquantaine il se trimbale une dépression rampante. Une tentative (ratée) de renouer avec un père peu aimant exilé en Australie est pourtant le début d'une série de hasards, de rencontres, qui vont donner un nouveau... [Lire la suite]
Posté par Pedrozoreyo à 11:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,