28 mai 2013

Deux Goncourts pour le Prix d'un.

  Précarité des empires, éternité de la littérature Et je grandiloque si je veux ! J'ai tourné en rond plusieurs jours après avoir terminé L'art français de la guerre, d'Alexis Jenni. Un roman superbe, puissant, ambitieux, une grande réussite. Celui-là, il fallait que j'en dise quelque chose, mais quoi ? Comment ? Bon, on en a énormément entendu parler, c'est le Goncourt 2011, il a eu droit à toute la publicité que lui vaut le prestigieux prix, amplement mérité pour autant que je puisse en juger. Et puis, je suis tombé,... [Lire la suite]