Hackman_bluesHackman blues, Ken Bruen, trad. Simone Arous, Fayard, 2007.

"Brady est grave barré". C'est lui-même qui l'écrit sur les murs de sa chambre. Brady, c'est le héros.
Grave barré, indeed. Bipolaire (on disait avant : "maniaco-dépressif") sous lithium, mi-privé, mi-escroc, gay et porté sur la castagne, voilà donc un héros peu conventionnel...

Alors qu'un truand qui se prend pour le sosie de Gene Hackman le charge de récupérer sa fille fugueuse, il se met en tête de monter une arnaque. Mauvaise idée...

C'est court, efficace, percutant, l'écriture colle avec la dinguerie du personnage et des situations, alternant humour et désespoir sombre (tiens...), en tous cas loin du style neutre et interchangeable de beaucoup d'auteurs de polar. Et qui a dû donner du fil à retordre à la traductrice. (Pour ceux que la question intéresse...)

Content d'avoir découvert cet auteur. On ne devrait pas en rester là.