Nesbo___Bonhomme_de_neigeLe bonhomme de neige, Jo Nesbø (traduction Alex Fouillet), Série Noire Gallimard, 2008

Froid polar

Une nuit, le petit Jonas aperçoit un bonhomme de neige dans son jardin. Mais ce n’est pas lui qui l’a fait. Chose étrange, il regarde vers la maison, et même… Vers lui. Le lendemain, sa mère a disparu, et on retrouve son écharpe autour du cou du bonhomme de neige. C’est la première disparition d’une série qui va lancer l’inspecteur Harry Hole, surdoué mais en lutte permanente contre le démon alcool, sur les traces du premier serial-killer norvégien.

Jo Nesbø signe ici un thriller de toute toute première bourre. Avec tous les meilleurs ingrédients du genre, et suffisamment bien ficelés pour qu’on oublie que la recette est classique. Les leurres abondent, les fausses pistes sont habilement tracées, le final en apothéose explosive, et Nesbø sait instiller la trouille à l’égal des grands maîtres du genre. On tremble souvent, et pas de froid.

Et puis j’ai bien aimé les petites touches d’exotisme nordique. Les voyelles agrémentées d’excroissances étranges, le tutoiement généralisé, les femmes aux postes-clés. Et cette étrange façon qu’a la police de respecter les droits des gens. (Et plus étrange encore, leur intégrité physique…).

Pour finir, un petit extrait, pas vraiment représentatif de l’ambiance du bouquin, mais qui m’a bien fait rire :

« Harry prit la lampe de poche, entra dans les locaux obscurs et passa rapidement devant les photos et affiches des héros du ski norvégiens, des drapeaux, du fart norvégien, des rois de Norvège et des princesses héritières norvégiennes, et des textes proclamant succinctement que la Norvège est une sacrée nation ; Harry se souvint pourquoi il n’avait jamais supporté ce musée »

Bonne nouvelle : Nesbø a écrit d’autres livres. (miam miam)